Les voitures électriques équipées de la technologie innovante Vehicle-to-Grid (V2G) peuvent servir de stockage pour les énergies renouvelables. En exploitant l’énergie renouvelable stockée dans les batteries et en la réinjectant dans le réseau aux heures de pointe via une borne de recharge bidirectionnelle, la technologie V2G génère des avantages pour les propriétaires de voitures électriques et pour des sociétés entières. Les projets de Hyundai Motor aux Pays-Bas et en Allemagne donnent un aperçu de l’avenir prometteur de la technologie V2G.

Offenbach, 9 décembre 2022 Selon une évaluation récente de l’Agence européenne pour l’environnement, jusqu’à 80 % des voitures dans l’UE seront entièrement électriques d’ici 2050. La part des véhicules électriques ne cessant de croître, le nombre de voitures à zéro émission sur nos routes augmentera rapidement au cours de la prochaine décennie.

Si le passage aux énergies renouvelables est certainement positif pour l’environnement, cette transformation radicale posera une série de défis pour les consommateurs, les communautés et la stabilité des réseaux électriques locaux. Pour en savoir plus, lisez comment on y travaille déjà aujourd’hui. Pour en savoir plus, lisez comment on y travaille déjà aujourd’hui.

L’une des solutions potentielles est la technologie Vehicle-to-Grid (V2G). Le système V2G peut utiliser l’énergie renouvelable stockée dans les batteries des voitures électriques et la réinjecter dans le réseau aux heures de pointe via une borne de recharge bidirectionnelle, ce qui est bénéfique pour les propriétaires de voitures électriques ainsi que pour la société dans son ensemble.

Les défis du passage aux énergies renouvelables 

Et si tout le monde commençait à rouler en voiture électrique ? Le premier défi est le passage à un plus grand nombre de véhicules électriques sur la route, ce qui nécessitera davantage d’énergie renouvelable. C’est déjà un phénomène social courant aujourd’hui : le pic de demande d’énergie qui se produit lorsque les gens se réveillent le matin et allument leur bouilloire, ou préparent un repas le soir en regardant la télévision après le travail.

Une deuxième conséquence sera que la baisse des taux de consommation des centrales électriques entraînera inévitablement une hausse des coûts d’exploitation. Cela se traduira par une hausse des tarifs d’électricité pour les consommateurs et par d’éventuelles flambées des prix.

Bien que l’utilisation de combustibles fossiles pour produire de l’électricité diminue lentement - de 39 % en 2019 à 37 % en 2021 - l’intensité de carbone de la production d’électricité doit également être réduite davantage.

Finalement les pays du monde entier doivent accroître leur capacité à produire et à stocker suffisamment d’énergie pour répondre à cette nouvelle demande.

Pour relever ces défis et faciliter le passage aux énergies renouvelables, les batteries des voitures électriques et les bornes de recharge bidirectionnelles pourraient constituer une solution très efficace pour le stockage et la distribution intelligents de l’énergie.

Comment la technologie Vehicle-to-Grid-technologie peut aider ?

La technologie Vehicle-to-Grid (V2G) est un concept innovant développé pour stocker et distribuer intelligemment l’énergie. Idéalement, cette technologie fera bientôt partie de l’équipement standard des voitures électriques. Hyundai a déjà réalisé d’importants progrès dans ce domaine.

Grâce à la technologie Vehicle-to-Grid, les réseaux électriques peuvent gérer la charge supplémentaire causée par la recharge de millions de voitures électriques, tout en permettant une meilleure intégration des sources d’énergie renouvelables plus intermittentes dans le système. Les voitures électriques équipées de la technologie V2G peuvent servir de stockage pour les énergies renouvelables et réinjecter cette énergie dans le réseau via une borne de recharge bidirectionnelle.

Dans un système de réseau, les batteries des voitures électriques dotées de la technologie V2G peuvent servir de tampon en cas de besoin. Les véhicules peuvent réinjecter de l’énergie renouvelable dans le réseau à des moments où l’énergie solaire ou éolienne ne peut être produite, par exemple lors d’une soirée calme. De même, pendant les heures de pointe, lorsque de grandes quantités d’énergie sont consommées, les voitures électriques peuvent réinjecter l’électricité dans le réseau pour équilibrer la demande grâce à une borne de recharge Vehicle-to-Grid.

« Grâce à la technologie V2G, les voitures électriques auront un rôle supplémentaire à côté du transport de passagers. Leur énergie peut être réinjectée dans le réseau pour être utilisée par les distributeurs d’électricité locaux, tandis que leurs batteries peuvent également être utilisées pour stocker de l’énergie, aidant ainsi les distributeurs d’électricité à stabiliser le réseau", a déclaré Yukihiro Maeda, responsable de Cross-Carline chez Hyundai Motor Europe. "En plus de gérer l’approvisionnement en énergie pendant les heures de pointe et de contribuer à l’écologisation du système électrique, cette technologie a même le potentiel de créer des avantages financiers pour les conducteurs et les distributeurs de réseau, et offre des avantages environnementaux importants en soutenant l’écologisation des réseaux électriques."

Dans cette vidéo, Nicki Shields, journaliste automobile et experte en voitures électriques, explique le fonctionnement de la technologie V2G, en soulignant les avantages de cette technologie et les bénéfices sociétaux. La borne de recharge bidirectionnelle ou borne de recharge V2G joue ici un rôle important.

Avantages sociétaux de la technologie V2G

Outre les avantages pour les propriétaires de voitures électriques, à mesure que l’infrastructure destinée à soutenir la technologie V2G se développe et se déploie, cette technologie peut également présenter des avantages pour la société dans son ensemble, pour les réseaux énergétiques locaux et pour l’environnement.

Nous avons déjà écrit ici sur l’impact des panneaux solaires sur la conduite électrique. Mais lorsque les éoliennes ou les panneaux solaires produisent plus d’électricité que le réseau n’en a besoin, les voitures électriques compatibles V2G peuvent être utilisées pour stocker l’électricité excédentaire. Par conséquent, la technologie Vehicle-to-Grid pourrait jouer un rôle important dans la gestion de l’approvisionnement énergétique à l’avenir.

En plus de favoriser la stabilisation du réseau local, la technologie V2G contribuera également à la fiabilité de l’approvisionnement en énergie renouvelable. Du côté de l’offre, la démocratisation des énergies renouvelables est déjà une réalité. Mais avec la technologie Vehicle-to-Grid, il est désormais possible d’y parvenir également du côté de la demande.

La plupart des voitures restent garées et à l’arrêt en moyenne 96% du temps, soit plus de 23 heures par jour, alors que les déplacements quotidiens ne requièrent généralement qu’un dixième de la capacité de la batterie d’une voiture électrique pour rouler. Les propriétaires de voitures électriques qui l’ont rechargée à moindre coût pendant les heures creuses peuvent réinjecter l’énergie inutilisée de la batterie dans le réseau via une borne de recharge bidirectionnelle pendant les heures de pointe, lorsque l’électricité est rare et son prix plus élevé. De cette manière, les batteries des voitures électriques peuvent être utilisées comme une source d’énergie flexible et à faible teneur en carbone pour soutenir la stabilité du réseau. Cela permet d’économiser une importante capacité de réseau et de réduire les coûts opérationnels des fournisseurs d’énergie.

Avec des modèles comme les IONIQ 5, IONIQ 6 et KONA Electric, Hyundai est prêt pour cet avenir. Ces voitures 100% électriques se distinguent par leur grande autonomie et peuvent être rechargées rapidement. Grâce à une borne de recharge bidirectionnelle, elles offrent également la possibilité de réinjecter de l’énergie dans le réseau via le système Vehicle-to-Grid. Cela en fait un choix approprié pour tous ceux qui veulent rouler de manière électrique de façon durable.

 

L’avenir du V2G

V2G est une technologie d’avenir qui est déjà disponible aujourd’hui. Le réalignement du réseau - qui nécessite la coopération de toute une série de parties prenantes, notamment les gouvernements, les fournisseurs d’énergie et les constructeurs automobiles - est déjà en cours. Un protocole commun pour la communication entre les voitures électriques et le réseau est déjà en cours de développement.

Une seule voiture électrique peut stocker suffisamment d’électricité pour alimenter jusqu’à cinq foyers pendant 24 heures. Un parc entier pourrait avoir un impact significatif sur des villages et des villes entières, avec la possibilité de tirer parti de l’énergie renouvelable excédentaire en milieu de journée et de compenser les pics de demande du réseau le matin et le soir. Grâce à la technologie V2G, les voitures électriques pourront fournir de l’énergie non seulement au réseau, mais aussi aux foyers des clients.

Pour rendre tout cela possible et encourager la poursuite du déploiement de la technologie V2G, il faut continuer à développer des modèles économiques, mener des recherches sur la viabilité commerciale et traiter les questions réglementaires.

 

Le déploiement à grande échelle du V2G nécessite un changement important et un développement continu.

Pour encourager le déploiement massif du V2G, il faudra un buy-in et changement de comportement important des consommateurs, le développement et la numérisation continus des réseaux électriques, et une plus grande collaboration entre les participants à l’écosystème tels que les gouvernements.

Bien qu’il faille encore plusieurs années avant que le V2G ne soit généralisé, il s’agit d’une solution qui pourrait offrir de nombreux avantages aux consommateurs à l’avenir, en particulier à une époque de pénurie d’énergie et de hausse des prix de l’énergie, et alors que les ventes de véhicules électriques continuent de croître.

Projets V2G aux Pays-Bas et en Allemagne

Hyundai est toujours à la recherche de solutions sociales pour soutenir sa vision "Progress for Humanity" et son objectif de neutralité carbone en Europe d’ici 2035. En Europe, l’entreprise met déjà en pratique la technologie V2G. En collaboration avec des partenaires dans le domaine de l’approvisionnement en énergie et des technologies, elle a lancé deux grands projets pilotes aux Pays-Bas et en Allemagne.

La ville hollandaise d’Utrecht a pour objectif de développer la première région bidirectionnelle au monde. Ici, Hyundai collabore avec l’opérateur de mobilité local We Drive Solar en déployant une flotte d’unités IONIQ 5 pour un nouveau service de mobilité alimenté par la technologie V2G.

"L’ambition de We Drive Solar est de réaliser le déploiement à grande échelle du V2G avec une flotte de centaines de voitures IONIQ 5 bidirectionnelles à Utrecht, et plus tard dans d’autres villes d’Europe", déclare Robin Berg, directeur de We Drive Solar. "Pour cela, nous construisons la plus grande usine de bornes de recharge bidirectionnelles d’Europe et travaillons en étroite collaboration avec Hyundai pour permettre la montée en puissance de l’écosystème bidirectionnel."

En Allemagne, Hyundai collabore avec Next Kraftwerke, qui joue le rôle d’"intermédiaire" entre les fournisseurs d’énergie et le réseau.

"Pendant le projet pilote en Allemagne, nous avons pu utiliser les installations pour tester la faisabilité technique d’un futur service V2G", explique Jens Kronen, Senior Open Innovation Manager chez Hyundai CRADLE, la branche capital-risque et innovation de la société. "L’objectif était de pré-qualifier les e-véhicules de Hyundai Motor Group et de fournir une puissance de direction secondaire (SRL). Avec cette puissance, nous pourrions regrouper les voitures comme une centrale électrique virtuelle et participer au marché de l’énergie."

Ces projets pilotes aident Hyundai à mieux comprendre le type d’exigences techniques nécessaires pour appliquer le V2G à grande échelle en présentant une solution potentielle pour équilibrer l’offre et la demande des réseaux locaux. Ils montrent également comment soutenir les nouveaux venus sur le marché de l’énergie et comment les communautés peuvent bénéficier de sources d’énergie sans carbone. C’est là que les voitures électriques et la borne bidirectionnelle peuvent jouer un rôle important.

 

Disclaimer : Données relatives aux émissions et au CO2

·       Consommation d’électricité combinée pour la Hyundai IONIQ 5 58 kWh avec 2 roues motrices en kWh/100 km : 16,7 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0 (WLTP)

·       Consommation d’électricité combinée pour la Hyundai IONIQ 5 58 kWh avec 4 roues motrices en kWh/100 km : 18,1 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0 (WLTP)

·       Consommation électrique combinée pour la Hyundai IONIQ 5 77.4 kWh (jantes en alliage 19") avec 2 roues motrices en kWh/100 km : 17.0 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0 (WLTP)

·       Consommation électrique combinée pour la Hyundai IONIQ 5 77.4 kWh (jantes en alliage 20") avec 2 roues motrices en kWh/100 km : 18.0 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0 (WLTP)

·       Consommation électrique combinée pour la Hyundai IONIQ 5 77,4 kWh (jantes en alliage 19") avec 4 roues motrices en kWh/100 km : 17,9 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0 (WLTP)

·       Consommation électrique combinée pour la Hyundai IONIQ 5 77,4 kWh (jantes en alliage 20") avec 4 roues motrices en kWh/100 km : 19,1 ; émissions de CO2 combinées en g/km : 0 (WLTP)