Un but commun pour l’avenir.

Nadia Nadim est une force sur le terrain comme en dehors. Ex-star de l’équipe du Danemark reconvertie chirurgienne, elle sait rassembler les gens autour de la question du développement durable.

video video play last slide
  1. La footballeuse danoise Nadia Nadim montrant son maillot de Team Century Hyundai.

    Partez à la rencontre de Nadia.

    La vie de Nadia Nadim prend un tournant décisif quand, à l’âge de 14 ans, elle est contrainte de fuir l’Afghanistan, son pays natal. Traversant l’Europe dans des camions avec sa mère et ses quatre sœurs, elle espère rallier l’Angleterre... mais son voyage s’arrête dans un camp de réfugiés au Danemark.
  2. La footballeuse danoise et membre de Team Century Nadia Nadim tenant un ballon sur sa tête.

    Joueuse de Team Century.

    Femme parmi les plus puissantes au monde, Nadia a rejoint Team Century pour inspirer la nouvelle génération.
  3. L’ex-footballeuse Nadia Nadim vêtue de sa blouse de chirurgienne à l’hôpital.

    Ambassadrice de l’UNESCO.

    Nadia est l’une des plus grandes joueuses de l’histoire, mais aussi chirurgienne spécialisée en chirurgie reconstructrice, ambassadrice de l’UNESCO et un modèle pour des millions de personnes.

    Visite à la fondation Fútbol Más.

    Dans le cadre de Team Century et du premier partenariat Hyundai x Common Goal, Nadia s’est rendue à la fondation Fútbol Más à Séville (Espagne) pour livrer son témoignage face à des enfants et échanger quelques ballons avec eux.
    Nadia Nadim adossée à IONIQ 5 et regardant des enfants jouer au football.

    Questions-réponses avec Nadia Nadim.

    La membre de Team Century Hyundai Nadia Nadim tenant son maillot à côté de IONIQ 5.

    Nadia:

    « Je compte plus de 100 capes avec la sélection danoise et j’ai entre autres joué à Manchester City et au Paris Saint-Germain. Le football occupe donc une place importante dans ma vie. Pour moi, ce sport peut mobiliser et rassembler les gens. »

    « Pour moi, former les jeunes au football, c’est aussi les éduquer à devenir des adultes responsables qui protégeront notre planète. Avec Hyundai et Common Goal, j’ai rendu visite à une petite structure dans la banlieue de Séville en Espagne, qui forme la future génération de footballeurs. »

    Enfants de la communauté Common Goal réunis sur le terrain.

    Nadia:

    « La fondation Fútbol Más est membre de la communauté Common Goal. C’est un lieu où les objectifs de Common Goal se concrétisent – en d’autres termes, unir les communautés à l’aide du football pour répondre aux grands défis actuels. »

    « Le travail de la fondation Fútbol Más est essentiel car, pour moi, il n’y a rien de pire que de ne pas savoir de quoi demain sera fait. Mais il n’est pas encore trop tard pour agir ensemble et à l’échelle mondiale, et ainsi protéger notre planète pour les générations futures. J’ai beaucoup appris à travers le football, et j’essaie d’appliquer ces leçons dans mon quotidien. Le football peut mobiliser et rassembler les gens partout dans le monde. »

    La footballeuse danoise Nadia Nadim tenant son maillot de Team Century Hyundai.

    Numéro 10.

    « J’ai porté le numéro 10 pendant toute ma carrière. Ce numéro, c’est le mien ! »

    « Le ou la numéro 10 orchestre les attaques. C’est lui ou elle que les coéquipiers ou coéquipières recherchent pour marquer des buts et gagner des matchs. C’est une source d’inspiration pour l’équipe, les supporters et le pays. Le 10 est bien plus qu’un numéro : il symbolise nos rêves qui peuvent devenir réalité. Si vous travaillez suffisamment dur, vous marquerez tous les buts que vous voudrez ! »

    L’internationale danoise Nadia Nadim balle au pied pendant un match face aux Pays-Bas.

    Nadia:

    « Plutôt que de parler d’un but particulier, je préfère parler du plus grand accomplissement de ma carrière : mes débuts dans l’équipe nationale danoise. Je suis la première joueuse naturalisée à avoir joué pour le Danemark. »

    « Ma vie s’est construite autour de deux cultures et de deux pays. Je ne suis ni 100 % afghane, ni 100 % danoise : je suis un mélange des deux ! Je n’ai pas marqué lors de ma première sélection, mais être sur le terrain ce jour-là est l’un des plus grands objectifs que j’ai jamais atteints. Mais je ne compte pas m’arrêter avant d’avoir marqué le “Goal of the Century”, qui serait l’un de mes plus beaux accomplissements ! »