Bâtir une société durable.

Hyundai veille à créer les conditions favorables à un monde plus propre. Co-produite par Discovery Channel, notre deuxième mini-série documentaire présente notre partenariat avec l’organisation de conservation marine Healthy Seas, ainsi que le travail que nous menons ensemble pour restaurer la beauté de notre planète et améliorer la santé à travers le monde. À l’occasion d’un voyage à travers l’Europe, de la Grèce à l’Allemagne en passant par la Slovénie, découvrez comment les déchets des uns — une fois transformés en une ressource écoresponsable — font le bonheur des autres.

Un portrait de Bertrand Piccard portant une chemise et une veste sombres.
Le chemin vers un développement 100 % durable est semé d’embûches. Aussi, nous avons besoin de personnes innovantes qui nous aideront à envisager les problèmes sous un angle différent. C’est maintenant que nous devons passer à l’étape suivante.

- Bertrand Piccard - Explorer, Activist, Hyundai Brand Ambassador -

Un plongeur de Healthy Seas inspecte un filet sur le fond marin à Ithaque, Grèce avec une lampe de poche

Episode 1: Retour aux sources.

Avec le soutien de Hyundai, Healthy Seas récupère les déchets en mer pour préserver les écosystèmes marins.

Episode 2: Pour une économie circulaire.

Les filets de pêche récupérés et autres déchets en nylon sont transformés en fil ECONYL® par la société Aquafil afin de créer d’autres produits.

Episode 1: Retour aux sources.

Dans ce premier épisode, Healthy Seas et ses partenaires retournent à Ithaque pour continuer leur travail entamé l’an passé : restaurer la beauté de la mer et des plages qui entourent cette île grecque. York Hovest (réalisateur de documentaires et activiste écologiste) échange avec Veronika Mikos (directrice de Healthy Seas) et Pascal van Erp (fondateur de Ghost Diving) à propos du danger que représentent les engins de pêche abandonnés et du travail colossal mais nécessaire pour les récupérer.
video video play last slide
  1. York Hovest, défenseur des océans et photographe.

    York Hovest, défenseur des océans et photographe.

    York est animé par la volonté de rendre le monde meilleur. Depuis plusieurs années, il se consacre à divers projets dans lesquels il accompagne personnalités et organisations qui luttent contre la destruction des océans et encouragent la préservation de l’environnement marin.

  2. Veronika Mikos, directrice de Healthy Seas.

    Veronika Mikos, directrice de Healthy Seas.

    Défenseur depuis toujours de la protection des océans et de la biodiversité, Veronika a rejoint Healthy Seas lors de sa création, en 2013. Elle met son enthousiasme au service de la mission de Healthy Seas : réparer les dommages causés par l’humanité et restaurer la vie des écosystèmes marins.

  3. Pascal van Erp, fondateur de Ghost Diving et plongeur en chef de Healthy Seas.

    Pascal van Erp, fondateur de Ghost Diving et plongeur en chef de Healthy Seas.

    Pascal a déjà fait plus de 1 000 plongées dans le monde entier. Plongeur expérimenté, il a observé de ses propres yeux les merveilles du monde sous-marin. C’est en voyant cette beauté naturelle disparaître que Pascal a fondé Ghost Diving. En collaboration avec Healthy Seas, cette association propose son expertise pour récupérer les « filets fantômes » qui détruisent les fragiles écosystèmes marins.

    L'ensemble de l'équipage de Healthy Seas, réuni sur deux petits navires dans une baie d'Ithaque, en Grèce, présentant un filet récupéré du fond de l'océan

    Return to Ithaca.

    Suite à l’annonce de son partenariat européen en avril 2021, Healthy Seas a mis en œuvre son plus vaste plan de nettoyage au large d’Ithaque — avec le soutien de Hyundai. Un an plus tard, les deux partenaires sont revenus sur l’île pour éliminer les derniers déchets et sensibiliser la jeunesse locale à la conservation marine. Le projet « Return to Ithaca » a mobilisé dix organisations et partenaires ainsi qu’une équipe de 45 personnes, dont 15 plongeurs. Environ 180 enfants ont participé à divers programmes éducatifs dédiés à la protection des océans et à l’économie circulaire. 23,5 tonnes de déchets ont été récupérées au total : 18,5 tonnes de filets et cinq tonnes d’autres déchets marins.

    La Hyundai KONA Electrique en Atlas White, piloté par Veronika Mikos

    KONA Electric.

    Dans le cadre du projet de cette année, Healthy Seas a roulé dans un Hyundai KONA Electric couleur Atlas White et floqué du logo bleu du projet « Return to Ithaca ». KONA Electric offre une remarquable autonomie électrique de 484 kilomètres (WLTP) dans sa version avec batterie 64 kWh. Avec son nouveau design, ses équipements de sécurité et ADAS de pointe ainsi que ses nombreux détails pratiques KONA Electric est un véhicule électrique d’exception.

    Episode 2 : Pour une économie circulaire.

    Ambassadeur de Hyundai Motor Europe, Bertrand Piccard revient à l’occasion du deuxième épisode de la mini-série documentaire de Hyundai. Bertrand nous emmène en Slovénie, où Aquafil transforme les déchets nylon en ECONYL®, un matériau renouvelable. L’explorateur et activiste suisse y rencontre deux pionniers du développement durable, Denis Jahić (qui lui présente le processus de régénération du nylon) et Yasin Savci (qui évoque le design automobile écoresponsable).
    video video play last slide
    1. Bertrand Piccard, explorateur et activiste

      Bertrand Piccard, explorateur et activiste.

      Scientifique, psychiatre, aérostier, inventeur et explorateur, Bertrand Piccard est surtout reconnu comme un pionnier invétéré. Ardent partisan de l’écomobilité, il est le détenteur de plusieurs records dans ce domaine. Par le biais de sa fondation Solar Impulse, il est constamment à l’affût de solutions innovantes et respectueuses de l’environnement.

    2. Denis Jahić, directeur général d’AquafilSLO

      Denis Jahić, directeur général d’AquafilSLO.

      Après avoir décroché un diplôme en chimie à l’université de Ljubljana en 1996, Denis rejoint Aquafil où il gravit les différents échelons, jouant un rôle décisif dans le développement et l’agrandissement du groupe. La mission actuelle d’Aquafil est la suivante : offrir une nouvelle vie aux matériaux de récupération, sans consommer plus de ressources naturelles.

    3. Yasin Savci, designer en chef CMF, Hyundai Motor Europe Technical Center

      Yasin Savci, designer en chef CMF, Hyundai Motor Europe Technical Center.

      Yasin rejoint Hyundai en 2019, fort d’une expérience dans la conception industrielle et de produits, et après plusieurs années passées dans la création et le développement de motifs texturés et 3D pour les habitacles automobiles. Récemment, il a participé à divers projets de conception durable, notamment l’intégration du système ECONYL® dans IONIQ 5. Soucieux de créer une atmosphère de bien-être pour les clients, Yasin intègre d’autres matériaux recyclables et met en œuvre diverses stratégies de fabrication écoresponsables.

      ECONYL®

      ECONYL®

      Le système de régénération ECONYL® se déroule en quatre étapes. Étape 1 : les déchets (filets de pêche, tapis de sol, etc.) sont récupérés dans le monde entier, puis triés et nettoyés afin d’en retirer une quantité maximale de nylon. Étape 2 : ce nylon récupéré est régénéré de façon à retrouver sa pureté d’origine — ECONYL® offre ainsi les mêmes propriétés que le nylon d’origine fossile. Étape 3 : ECONYL® est transformé en fils et en polymères destinés à diverses industries. Étape 4 : ECONYL® entre dans la fabrication de nouveaux produits, qu'il s’agisse de vêtements de sport, de bracelets ou des tapis de sol de IONIQ 5 et IONIQ 6 ! Ce nylon est recyclable à l’infini tout en préservant sa qualité. Les produits ECONYL® alimentent ainsi le système de régénération du même nom.

      IONIQ 5 et développement durable.

      IONIQ 5 et développement durable.

      IONIQ 5 fait la part belle aux matériaux écoresponsables, soulignant l’engagement pris par Hyundai en matière de développement durable. La sellerie des sièges et des accoudoirs est fabriquée à partir de bouteilles en plastique recyclée, de laine ou de cuir tanné écologiquement. Les portes bénéficient d’une peinture écologique à base d’extraits végétaux. À l’intérieur, leurs garnitures sont fabriquées à partir d’un matériau fin recyclable au toucher semblable à celui du papier. IONIQ 5 propose également en option des tapis de sol fabriqués à partir d’ECONYL®, un fil nylon régénéré à partir de filets de pêche recyclés et d’autres déchets de nylon récupérés dans les océans.

      Restez connecté.

      L'épisode 3 arrive bientôt.